M6

Bataille entre M6 et NRJ autour du mot “énergie”

http://Lire la suite de l\’article bfmbusiness.bfmtv.com

baromètre de la télévision de rattrapage (TVR)+”PDF”

offre – consommation – public Plus de 21 500 heures de programmes disponibles en octobre 2016 (+23,9 % sur un an) En octobre 2016, l’offre des chaînes nationales gratuites disponible en télévision de rattrapage sur internet est constituée de 21 564 heures de programmes. Elle est en hausse de 2,2 % par rapport à septembre 2016 et de 23,9 % sur un an (+4,3 % pour les chaînes historiques et +43,0 % pour les chaînes TNT/TNT HD). Les chaînes historiques composent 41,4 % de l’offre en octobre. Sur un mois, l’offre est en hausse de 2,8 % à 18 341 heures pour les programmes de flux et en baisse de 1,1 % à 3 223 heures pour les programmes de stock. L’animation, le documentaire, la fiction et le cinéma constituent ainsi 14,9 % de l’offre de TVR en octobre. Les principales offres sont proposées par TF1, France Ô et M6 pour la fiction, par Gulli, France 4 et France 3 pour l’animation et par Arte, France 5 et Public Sénat pour le documentaire. En octobre, la fiction française compose 45,8 % de l’offre de fiction proposée en TVR, contre 34,6 % pour la fiction américaine, 12,2 % pour la […]

Télécharger (PDF, 124KB)

 

Nicolas de Tavernost : « Nous allons développer un studio de production pour les millennials »

Nicolas de Tavernost : « Nous allons développer un studio de production pour les millennials »Nicolas de Tavernost, le patron de M6, va fêter les 30 ans de la chaîne cette année. – Sylvie LANCRENON/M6 Après une année 2016 marquée par une hausse de l’audience, le patron de M6 détaille ses projets pour 2017. Il veut en particulier se développer dans le numérique. M6 a connu une bonne année 2016, avec une part d’audience en hausse (à 10,2%). Comment se présente 2017 ? 2016 a même été une année exceptionnelle : M6 a été la seule chaîne historique à voir son audience progresser, et nous avons réduit l’écart avec notre principal concurrent (TF1, NDLR), notamment sur la cible commerciale. Je suis donc confiant pour 2017, année des 30 ans de M6. Nous tablons sur 10% de part d’audience et 16% sur la cible commerciale. Avec la progression de Puissance TNT (6ter et W9), nous comptons renforcer notre position de deuxième groupe privé de télévision gratuite en France. Comment voyez-vous le marché publicitaire ? Notre audience ayant augmenté, nos recettes publicitaires ont logiquement progressé en 2016 et nous avons gagné de la part de marché . On veut continuer, en 2017, à surperformer le marché, d’autant que la prime au leader se justifie de moins […]

Audiences TV 2016 : M6 se distingue, les chaînes de la TNT font une percée

Lire la suite de l\’article www.lesechos.fr

M6 veut racheter les radios de RTL France pour 216 millions d’euros+”Pdf”

M6 voudrait acquérir “100% des titres du pôle radio de RTL Group en France”. afp.com/LIONEL BONAVENTURE M6 a annoncé être entré en négociations exclusives avec RTL Group pour l’acquisition de son pôle français de radios pour un montant de 216 millions d’euros. Le groupe de télévision M6 a annoncé, mardi 13 décembre, être entré en négociations exclusives avec RTL Group pour l’acquisition de son pôle français de radios pour un montant de 216 millions d’euros. M6 voudrait acquérir “100% des titres du pôle radio de RTL Group en France, qui comprend les radios RTL, RTL2 et Fun radio, ainsi que leur régie publicitaire et leurs activités internet”, précise-t-il dans un communiqué.

http://www.lexpress.fr/actualite/medias/m6-veut-racheter-les-radios-de-rtl-france-pour-216-millions-d-euros_1860079.html

Télécharger (PDF, 292KB)

Bilan financier 2015 des chaînes nationales gratuites

Click here to view original web page at www.csa.fr

Télécharger (PDF, 1.03MB)

MAGICAL BREAK : un écran contextualisé exclusif pour la sortie vidéo du film Insaisissables 2

Click here to view original web page at m6pub.fr

 

Auditions publiques des tiers intéressés dans le cadre la procédure de reconduction simplifiée des autorisations de M6 et TF1 sur la TNT

Click here to view original web page at www.csa.fr

Le groupe M6 lance une offre payante en OTT pour avoir accès à Téva et Paris Première

Click here to view original web page at www.universfreebox.com

Les Français aiment la vidéo à la demande: TF1, M6, Canal souffrent

Image: Reuters La SSR est sous pression croissante et constante. Contrainte à faire des économies, cette dernière dévoilait à la fin de l’année dernière un plan de réorganisation de 40 millions de francs par an dès 2016, ainsi que la suppression de 250 postes. Si en Suisse le climat autour de l’audiovisuel se détériore peu à peu, l’heure du déclin a déjà sonné en France. Qu’elles soient privées ou publiques, les chaînes françaises sombrent les unes après les autres, souffrant d’une érosion progressive de l’audimat suivie forcément par une chute des revenus publicitaires. Les chaînes de France Télévisions en sont les premières victimes. Le groupe, dont le budget dépend en majeur partie de fonds publics, s’est d’ailleurs pris à la fin du mois dernier une claque sévère de la part de la Cour des comptes. Pour les chaînes privées Cette dernière a en effet présenté un rapport cinglant sur la gestion du paquebot ces dernières années. Mauvaise gestion des ressources, achat douteux de programmes, retard dans le numérique, mise en place de réformes jugées trop timides, la liste est longue. «France Télévisions se trouve dans une impasse financière dont la seule issue passera par une réduction significative des charges», a conclu l’institution. La crise du service public en France n’est de loin pas isolée. Les grandes chaînes privées font en effet actuellement face à de forts vents contraires. Le groupe TF1 en premier, sur fond d’une perte trimestrielle nette de 13,2 millions d’euros, vient d’annoncer un nouveau plan de réduction des coûts. Baptisé «Recover», il devrait lui permettre d’économiser entre 25 et 30 millions dès l’année prochaine. Du côté de M6, qui a présenté mardi ses chiffres trimestriels, la situation s’est pour le moment stabilisée. Alors que les attentes des marchés étaient clairement moroses, le groupe de médias a […]

Aller à la barre d’outils