Canal +

Canal+ a arrêté de payer certains producteurs audiovisuels

Canal+ a arrêté de payer certains producteurs audiovisuelsVincent Bolloré, président du conseil de surveillance de Vivendi, maison mère du groupe Canal, fin avril. Dans le secteur de l’audiovisuel, cela commence à chauffer entre Canal et les producteurs. Alors qu’une bonne partie de la profession est réunie cette semaine à La Rochelle pour le Sunny Side, un marché du documentaire, de plus en plus de fournisseurs de contenus télévisuels se plaignent de ne plus être payés par le groupe audiovisuel dirigé par Vincent Bolloré. En difficulté sur son activité française , il demande selon nos informations à certains de ses prestataires de production de réduire la facture de contrats déjà signés de 20%, sans quoi elle refusera de les payer. Ces dernières semaines, les syndicats de producteurs audiovisuels ont été alertés par plusieurs de leurs adhérents, la plupart issus de l’animation, du documentaire et du reportage. La concomitance laisse penser qu’il s’agit d’une stratégie coordonnée de la part de Canal. «Nous avons écrit à Canal pour savoir ce qu’il en était et pour les rencontrer, confirme Catherine Bertin, déléguée générale du Syndicat des producteurs indépendants (SPI). Nous attendons d’avoir un rendez-vous avec eux.» Toutes les boîtes de production travaillant pour Canal ne sont pas concernées à ce […]

Lire la suite de l\\\’article www.liberation.fr

Droits TV. Et si Facebook ou Google devenaient diffuseurs de la Ligue 1 ?

TV : C+ et Orange associés pour payer 1 milliard par an à la LFP ?Les droits audiovisuels de la Ligue 1 pourraient intéresser les géants du web américains comme Google, Amazon ou Facebook, à l’instar de BeIN Sports et Canal+. | AFP Les droits audiovisuels de la Ligue 1, qui doivent être remis en jeu après 2020, vont attirer les groupes de télévision payante, les opérateurs télécoms, mais pourraient aussi intéresser les Gafa (pour Google, Apple, Facebook, Amazon), les géants de l’internet américain, a estimé mardi Didier Quillot, le directeur général de la Ligue de football professionnel (LFP). « Les droits du football ne sont plus seulement un business de “pay-TV” (chaînes payantes) » , à l’instar de Canal + , BeIN Sports ou Sky, a souligné Didier Quillot, le directeur général de la Ligue de football professionnel (LFP), au cours d’un colloque sur les médias et le numérique à Paris. « C’est clairement devenu un business de “pay-TV”, d’opérateurs télécoms et de Gafa » , a-t-il souligné commentant l ’acquisition par l’opérateur SFR des droits pour la diffusion de la Ligue des Champions et de l’Europa League en France, de 2018 à 2021, annoncée la semaine dernière. L’exemple d’Amazon en Bundesliga Didier Quillot a rappelé que l’opérateur BT sports avait acheté des […]

Lire la suite de l\\\’article www.ouest-france.fr

Aller à la barre d’outils