Blockchain

Comcast et de nombreux partenaires dont TF1 lancent une blockchain pour la publicité vidéo

La technologie de Comcast et de nombreux partenaires dont TF1 lancent une blockchain pour la publicité vidéo – la même qui est en amont des monnaies virtuelles, des systèmes logistiques ou de transactions inter-bancaires pour garantir leur sécurité – est de plus en plus évoquée en publicité. Ce serait la solution idéale pour sécuriser les données si nombreuses y circulant, et surtout pour empêcher leur « fuite » ( data leakage ) grâce au principe qui la fonde : une manière transparente et décentralisée de stocker et de transmettre des données et où tout ce qui s’y passe, chaque échange, est inscrit de manière doublement voire triplement sécurisée, formant des blocs au sein d’une chaîne, qui autorisent ainsi des échanges de pair à pair, sans intermédiation. Mais quel rapport avec la publicité ? La dernière annonce en date est celle du groupe de médias américain Comcast, premier opérateur de télévision par câble aux Etats-Unis et second plus im
portant fournisseur de réseau à haut débit sur Internet, qui lance une blockchain privée avec de nombreux partenaires parmi lesquels NBC Universal, Disney, Altice USA, Channel 4, Cox Communications, Inc., Mediaset Italia et le Groupe TF1. Cette « Blockchain Insights Platform » servira à faciliter l’échange sécurisé de données d’audience anonymisées dans le cadre de […]

Lire la suite de l\\\\\\\’article www.ad-exchange.fr

La gestion des droits de la musique fait sa révolution informatique (3e partie)

La gestion des droits de la musique fait sa révolution informatique (3e partie)Dossier Normalisation des échanges, libération des métadonnées, transparence et équité, efficience, blockchain … A l’heure des réseaux ouverts et du tout numérique, l’informatique révolutionne la gestion des droits de la musique. Un dossier en 3 parties par Philippe Astor. 3e partie BLOCKCHAIN ET DEEP-LEARNING S’INVITENT DANS LA GESTION DES DROITS Troisième et dernier volet de ce dossier, cet article fait le point sur les initiatives internationales engagées pour la conception d’un registre mondial adapté à la musique. On est bien là dans un opérationnel informatique où les technologies de blockchain pourraient prendre toute leur place. Dans une étude publiée à l’occasion du Midem 2015, sous le titre « Fair Music : Transparency and Paiement Flows in the Music Industry » , le collectif Rethink Music — créé à l’initiative du Berklee College of Music et de l’Université de Harvard aux Etats-Unis ¬— s’est penché sur ce que seraient les modalités d’une plus grande transparence dans la répartition de leurs droits aux créateurs de la musique. Au-delà du numérique, Rethink Music englobe dans son analyse toutes les sources de revenus des auteurs et des artistes, et pointe du doigt les nombreuses déperditions de droits dont ils sont victimes. « On […]

Lire la suite de l\\\’article www.irma.asso.fr

Aller à la barre d’outils